Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d Artemisia L

Le blog d Artemisia L

Menu

Adieu Marseille !...

Marseille, notre ville tant aimée...

Longtemps nous avons accepté, plus ou moins bien, ses énormes défauts, au nom de son histoire, de sa beauté, de son antiquité. Pour son vieux port, un des plus beaux paysages urbains du monde - mais un abominable piège à touristes, où les restaus vendent au prix du caviar une bouffe industrielle et médiocre. Pour sa corniche, magnifique. Pour le Mucem et la villa Méditerranée, pour la Vieille Charité (mais les chats Villepin et Ségolène ont disparu).

Pour sa plage des Catalans, petite et familiale, avant que des bandes sauvages n'y agressent un couple avec un bébé, puis un policier venu à leur secours.

Pour ses quartiers populaires, son 3ème arrondissement où nous nous sommes faits des amis très chers... mais depuis que l'année 2013, qui a fait de Marseille une capitale de la culture,, s'est achevée, la ville est retournée à ses vieux démons. Les poubelles débordent, les déchets se répandent dans les quartiers... Les voitures se garent n'importe où, n'importe comment ; des jeunes désoeuvrés et sans scrupules attaquent même les vieillards et les femmes pour leur arracher leur sac ou leurs bijoux...

Marseille redevient aujourd'hui une ville insalubre, peu sûre, sale, dépourvue de charme.

Une ville où l'on n'a plus de plaisir à vivre.

Et pourtant, que d'atouts dans cette ville ! Un site admirable, un patrimoine immobilier de qualité... Si seulement chacun pouvait s'entendre pour une reconquête systématique, regagner les quartiers îlot par îlot, rénover, nettoyer, sécuriser... Recréer de jolies places provençales avec des fontaines, piétonniser les rues commerçantes, créer partout de vastes parkings surveillés et fermés, et combattre rigoureusement le stationnement anarchique... et surtout, surtout, en finir avec cette petite délinquance qui pourrit la vie et fait monter le racisme et l'intolérance...

Marseille ne peut s'en sortir seule. Surtout si les mairies de quartier se battent contre la mairie centrale, qui s'oppose à la Métropole, qui met des bâtons dans les roues au département, et ce dernier à la région...

Est-ce une utopie d'imaginer que tous se mettent enfin d'accord pour investir massivement dans les quartiers à l'abandon... ? Même les écoles, ici, ressemblent à des poubelles, et il faut une mobilisation médiatisée des parents pour que l'on envisage, et encore ! de réparer les toilettes pour les enfants...

Ah ! si seulement, aussi, Marseille ne ratait pas systématiquement tous les coches de la modernité...

Pour nous, conscients de notre impuissance, et du peu de temps qui nous reste, nous avons décidé de partir. Avec regrets, certes. Ce fut une belle aventure. Mais nous aspirons à une vie plus calme, plus simple... Une vie, simplement, normale.