Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d Artemisia L

Le blog d Artemisia L

Menu
"Jours de miel" d'Eshkol Nevo (2013)

"Jours de miel" d'Eshkol Nevo (2013)

Eshkol Nevo en 2012 (wikipedia)

Un riche Américain d'origine juive décide un jour d'offrir un "mikvé" (ou bain rituel) à la Ville des Justes, en Galilée, en mémoire de sa défunte épouse. Surprise par un tel don, plutôt encombrant – la ville regorge de bains rituels ! – la municipalité décide de l'implanter dans un quartier excentré, peuplé d'immigrants russes...

Ce roman d'Eshkol Nevo, écrivain israélien né à Jérusalem en 1971, est d'abord une galerie de personnages pittoresques, à la fois touchants et puissamment comiques : d'Anton, vieil immigré Russe, fou amoureux de sa femme Katia mais impuissant, à Moché Ben Tsouk, qui ne se remet pas d'avoir poussé la femme de sa vie à avorter, en passant par Naïm, jeune ingénieur arabe passionné d'ornithologie, soupçonné à tort d'espionner une base militaire secrète... mais connue de tous !

Truculent et joyeux, ce récit entremêle les histoires, et multiplie les épisodes drôlatiques autour de la construction du fameux "Mikvé", mêlant les malentendus (les Russes prennent le bâtiment pour un club d'échec), les exigences tatillonnes de l'armée jusqu'à l'absurde, une campagne électorale du plus haut comique, mettant en scène un impayable "conseiller en communication"... avec parfois un zeste de féérie...

Et entre les lignes, on devine une société israélienne surprenante, inattendue, marquée par d'incroyables fractures : avec une présence étouffante d'une religion centrée sur l'omniprésence des "Justes", l'équivalent des Saints du catholicisme, et éclatée en une myriade d'écoles, de sectes, de groupuscules prêts à s'excommunier mutuellement ; une mosaïque de peuples qui littéralement ne se comprennent pas – il faut qu'un jeune garçon serve d'interprète entre les Russes, qui ne parlent pas un mot d'hébreu, et la municipalité qui ignore le russe...

Une belle découverte !