Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 16:59

Et voilà ! La pression a été trop forte, Georges Papandréou a dû renoncer à son référendum (voir "Démocratie").

Et le même jour, la dirigeante du Front National s'est insurgée contre ce "déni de démocratie", ce qui ne manque pas de sel quand on connaît le respect du suffrage qu'a toujours manifesté l'extrême-droite, quelles que soient les circonstances...

En réalité, cela traduit une incroyable collusion entre la droite traditionnelle au pouvoir en Europe et l'extrême-droite : toutes deux sont également persuadées que si l'on donne le pouvoir au peuple, il s'empressera immédiatement de rejeter l'Europe, ses institutions, et de revenir à des Nations en godillots, prêtes à en découdre, comme au début du 20ème siècle. La seule différence, c'est que les uns le redoutent, quand les autres l'appellent de leurs vœux.

Mais qu'en savez-vous, Messieurs les dirigeants, et vous qui aspirez au pire pour vous emparer du pouvoir ? Croyez-vous que les peuples, premières et éternelles victimes des guerres, aient envie de revenir aux vieilles lunes nationalistes ? Croyez-vous que les jeunes gens éduqués depuis leur plus tendre enfance dans la perspective de voyager librement en Europe, de partager l'hospitalité de tous les autres peuples, d'Europe et aussi d'ailleurs, soient ravis à l'idée de revoir se dresser devant eux des douanes et des barbelés ?

Croyez-vous que les Irlandais et les Français, qui ont voté NON au traité de Maastricht (et j'en étais !) ont rejeté l'idée européenne ?

Ne serait-ce pas plutôt que la question était mal posée, et qu'ils refusaient l'Europe qu'on leur promettait, et qu'ils subissent aujourd'hui de plein fouet, une Europe où règne seule la loi de l'argent et des marchés, une Europe où l'on trouve des milliards pour sauver les banques, mais pas un centime pour secourir des hommes et des femmes qui ont faim, une Europe où, pour être "sage" et "vertueux", avec la bénédiction du FMI, il faut commencer par sacrifier l'éducation, la santé, la justice, les retraites, où l'on préfère bâtir des prisons plutôt que des écoles ?

Effectivement, si on donne la parole aux peuples, ils la refuseront, cette Europe-là, où les seuls qui soient punis sont les pauvres, les malades, les enfants, les personnes âgées...

Mais voudriez-vous nous faire croire, comme l'a dit avec tant d'arrogance Nicolas Sarkozy, que la rigueur (toujours pour les mêmes) soit la seule voie possible ? La seule voie ! En avez-vous seulement exploré d'autres ?...

Et à force de vouloir à toute force interdire aux peuples de s'exprimer, à force de mépriser leurs voix, ils pourraient bien un jour s'imposer autrement, et voter avec leurs pieds... ou leurs poings. Et ce serait encore une fois une belle occasion perdue de faire triompher le droit sur la force...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d Artemisia L
  • Le blog d Artemisia L
  • : littérature, réflexion, et aussi ce que j'aime : le Mans, Marseille... et les chats !
  • Contact

Recherche

Liens