Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 13:09

Projetons-nous dans quelque 3500 ans. Des archéologues, explorant la rive sud de la Méditerranée et le proche Orient, découvriront que durant quelques décennies, toute la vie sociale et économique semblait s'organiser autour de somptueux palais ; ils y découvriront des œuvres d'art, des bijoux, une magnifique architecture de marbre et de matières précieuses... A Tripoli, comme au Caire ou à Tunis, des "rois" ou des "empereurs", dont les noms, mi-réels mi légendaires seront peut-être parvenus jusqu'à eux, régnaient sur des contrées plus ou moins vastes, et concentraient toutes les richesses du pays.

Et, vers la fin de la période, l'insécurité avait commencé à régner : on trouvera trace de souterrains et de bunkers, certains complètement vides, d'autres ayant peut-être servi de refuge, ou de prison.

Et puis soudain, sur une période allant de quelques mois à quelques années, tous ces palais auront été détruits, pillés. On trouvera également des traces de migrations massives vers les côtes italiennes et grecques, tandis que s'installera une longue période de trouble, qu'on assimilera à un "Moyen-Âge".

Et comme les Archéologues auront trouvé, parmi les décombres, quelques traces d'armes venues manifestement des États-Unis ou de France, et quelques inscriptions vengeresses dénonçant "le complot de l'étranger", on en concluera à une vague d'envahisseurs venus de la mer... ou du ciel.

Tout ceci ne vous rappelle rien ?

Mais si, bien sûr ! Remplacez Tripoli et Tunis par Mycènes et Pylos, projetez-vous, cette fois, 3500 ans en arrière... et vous assistez, comme si vous y étiez, à la chute de la civilisation palatiale et aux prétendues invasions doriennes. De la même façon, l'on a trouvé des armes et des objets étrangers dans les palais détruits, mais pas trace d'envahisseurs étrangers ; des migrations massives, et un changement brutal de régime...

En Grèce, la destruction des palais fut peut-être aussi de nature révolutionnaire ; épuisés par leurs luttes incessantes entre eux, les "rois" devenus d'insupportables tyrans ont été balayés. S'en est suivie une longue période mal connue, que l'on a appelée, faute de mieux, "les siècles obscurs" ; mais c'est de ces siècles que sont nés l'écriture, la poésie épique, le monde de la cité, la plupart des grands sanctuaires, l'art orientalisant puis archaïque... Et aussi la pensée rationnelle et scientifique, la démocratie, la justice et le droit écrit !

Je souhaite de tout cœur que les "Printemps arabes" soient finalement aussi féconds !

Mais peut-être, peut-être renoueront-ils avec leur passé grec, en particulier en Égypte et en Libye, surtout en Libye, où l'histoire officielle semblait avoir commencé en 1970, et où l'on avait quelque peu oublié Cyrène et la Tripolitaine ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d Artemisia L
  • Le blog d Artemisia L
  • : littérature, réflexion, et aussi ce que j'aime : le Mans, Marseille... et les chats !
  • Contact

Recherche

Liens