Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d Artemisia L

Le blog d Artemisia L

Menu
Tristesse et beauté, de Yasunari Kawabata (1965)

Tristesse et beauté, de Yasunari Kawabata (1965)

Tristesse et Beauté est le dernier roman paru du vivant de Yasunari Kawabata, écrivain japonais né en 1899 et mort en 1971, prix Nobel de littérature (1968).
Un romancier célèbre, Oki, vient à Kyoto, pour écouter les cloches des monastères qui célèbrent l'année nouvelle ; mais il espère surtout retrouver Otoko, son grand amour ; elle avait 16 ans, il en avait 30 et il était marié lorsqu'il se sont aimés... Elle n'a jamais pu ni l'oublier, ni se marier ; elle est devenue peintre, et vit avec l'une de ses élèves, la belle Keiko. Celle-ci, pour venger sa maîtresse, séduira d'abord Oki, puis son fils Taischiro, jusqu'à entraîner celui-ci dans la mort.
Pourquoi aimer ce livre ? D'abord pour l'image d'un Japon encore imprégné de traditions, attentif à la beauté d'un instant, d'un paysage, du bruit de l'eau, ou de la brume sur les montagnes... Puis pour la complexité des sentiments. Oki aime-t-il encore Otoko ? Keiko aime-t-elle Taischiro, ou n'est-il pour elle que l'instrument d'une terrible vengeance ? L'auteur n'en dit rien, il suggère et nous laisse deviner. Tristesse et Beauté pourrait tout aussi bien s'appeler Douceur et violence...
Yanasuri Kawabata