Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog d Artemisia L
Le blog d Artemisia L
Menu

Top articles

  • La Faille

    08 octobre 2009 ( #poésie )

    Yvonne. Tu n'es plus que silence, mais un silence atroce tonitruant. Depuis des mois, des années, tassée sur toi-même, à repousser de toutes tes forces l'horreur du vide devant toi. Tu as perdu contact. On dit que tu es sourde, mais dans ta tête, abominable...

  • Le Vent mauvais

    07 octobre 2009 ( #Le Mans et la Sarthe )

    C'était un jour de décembre bien triste. Froid et lugubre. Frimaire n'avait jamais si bien porté son nom. Moins peut-être à cause du climat qu'à cause de cette guerre qui n'en finissait pas. Depuis plusieurs jours déjà, les nouvelles alarmantes se multipliaient....

  • Rimbaud au théâtre

    12 septembre 2009 ( #critique littéraire )

    Rimbaud au théâtre. M ardi 7 mars 2006, théâtre municipal du Mans, 20 h 30. L’on donne les Illuminations, de Rimbaud, dites par trois comédiens et mises en scène par Thierry de Perretti. Je m’attendais au pire, et j’avais raison. Je m’attendais au pire,...

  • Lucrèce et Nietzsche

    12 septembre 2009 ( #Antiquité )

    Et voilà, la boucle est bouclée. De Lucrèce à Nietzsche, via des passeurs comme Michel Onfray ou Clément Rosset. Ou Michel Serres. Lucrèce, d’abord. Relu cet été, sans préjugés. Une splendide poésie, pleine de mouvement et de fureur, et pourtant au service...

  • LE CHIEN, LE CHAT ET LE HÉRISSON

    12 septembre 2009 ( #Chats d'ici et d'ailleurs )

    Je n’aime guère les chiens. Certains, les plus petits, peuvent être drôles, têtus, charmants. D’autres, les plus gros, m’attendrissent quand ils ont peur. Mais je n’aime pas leur veulerie, qui lèche la main d’un maître qui les bat ; et j’aime encore moins...

  • Georges Jean nous a quittés... (1920-2011)

    21 décembre 2011 ( #poésie )

    Le poète et linguiste Georges Jean vient de décéder, dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 91 ans. Ancien élève de l'ENS de Saint-Cloud, professeur de sémiologie et linguistique générale à l'Université du Maine, c'est surtout comme poète qu'il...

  • "Sombre dimanche" d'Alice Zeniter

    16 avril 2014 ( #critique littéraire )

    Sombre dimanche est une belle découverte. 3ème roman d'une jeune femme de 26 ans, il met en scène trois générations de Hongrois, coincés dans une petite maison au milieu des rails, à la gare de Budapest. Imre Mandy, le grand-père, alcoolique et violent,...

  • Adieu Marseille !...

    10 mai 2014 ( #Marseille )

    Marseille, notre ville tant aimée... Longtemps nous avons accepté, plus ou moins bien, ses énormes défauts, au nom de son histoire, de sa beauté, de son antiquité. Pour son vieux port, un des plus beaux paysages urbains du monde - mais un abominable piège...

  • "La Femme gelée", d'Annie Ernaux

    15 juin 2014 ( #critique littéraire )

    En 1981, Annie Ernaux décrit dans ce roman la vie "normale" d'une jeune femme, qui après une enfance heureuse et libre, découvre la "vraie vie" : un mari, puis un, puis deux enfants. L'existence qui se restreint, ménage, vaisselle, courses au supermarché,...

  • Sous les jupes des filles, d'Audrey Dana (2014)

    15 juin 2014 ( #Films )

    Sous les jupes des filles (juin 2014) est le premier film d'Audrey Dana ; il met en scène, pendant 28 jours (le temps d'un cycle menstruel !) 11 femmes... Voilà donc un film choral, presque un film à sketches, une galerie de portraits incarnés par des...

  • Quelques réflexions sur le "ras-le-bol fiscal"

    13 janvier 2019 ( #Actualité )

    Tout est parti, paraît-il, d'un "ras-le-bol fiscal" : la taxe carbone, pourtant votée bien avant 2017, conséquence des accords de Paris que tout le monde avait salués comme une grande avancée écologique, en a fait les frais. Tant pis pour le climat......

  • Le Brexit et le RIC : un cas d'école...

    18 janvier 2019 ( #Actualité )

    L'une des revendications majeures des "Gilets jaunes" est le RIC, ou Référendum d'initiative populaire. Tout citoyen pourrait exiger que soit organisé un référendum, à condition d'obtenir un nombre x (250 000 ? 700 000 ? un million ?) de signatures. Ils...

  • François 1er, par Robert J. Knecht

    29 août 2010 ( #Histoire )

    François 1er (1515-1547) est sans doute à la fois le Roi le plus illustre de la Renaissance, et aussi l'un des plus méconnus, tant la légende à son sujet l'emporte sur la connaissance historique. Robert J. Knecht, professeur émérite à l'Université de...

  • "Trois étages" d'Eshkol Nevo (2015)

    21 octobre 2020 ( #critique littéraire )

    Trois étages, c'est la structure du bâtiment qu'habitent les couples qui sont les protagonistes de ce roman (et peut-être E. Nevo s'est-il souvenu de Perec ?) : au rez-de-chaussée, Arnon et son épouse Ayélet, qui ont deux enfants dont une petite fille...

  • "Les derniers jours du monde" de Dominique Noguez : fascinant et irritant

    11 septembre 2009 ( #critique littéraire )

    Les Derniers jours du Monde, c'est aujourd'hui un film des frères Larrieux. Quelques longueurs, des scènes fascinantes, quelques gags involontaires... et la prestation superbe de trois acteurs qui crèvent l'écran : Catherine Frot en bourgeoise déjantée,...

  • CINEMA AU MANS

    12 septembre 2009 ( #Le Mans et la Sarthe )

    CINEMA Je viens d’offrir à la maison de retraite où habite ma mère une bonne trentaine de cassettes VHS, pour la plupart des films enregistrés à la télévision. Un peu, beaucoup, pour illustrer mes cours, au temps pas si lointain où je travaillais dans...

  • Haïkus

    12 septembre 2009 ( #critique littéraire )

    Né aux alentours du dixième siècle, le haïku s'épanouit au Japon au dix-septième siècle... Mais qu'est-ce donc que cette forme minuscule, qui fascine notre modernité ? Dix-sept syllabes, réparties en 5/7/5 : magie des nombres premiers... Et, comme en...

  • Le Train

    13 septembre 2009 ( #nouvelles )

    Le rapide prenait de la vitesse. Elisa s'appuya contre le dossier du siège et ferma les yeux. A l'habituelle douleur, lancinante, sourde, obstinée, lovée au creux de son ventre, s'ajoutait aujourd'hui la souffrance aiguë de la séparation. Vrillante. Intolérable....

  • Où sont-ils ?...

    14 septembre 2009 ( #nouvelles )

    Le silence régnait dans l'immeuble. Marianne n'entendait plus les crachotements de la chaîne hi-fi de son jeune voisin, ni le ronron de l'aspirateur, ni le moindre bruit de pas. Elle se sentait la tête lourde : elle avait beaucoup lu, un peu écrit - des...

  • Séléné

    15 septembre 2009 ( #nouvelles )

    La haute masse de la montagne. Quelques caravanes éparses le long d'un gave, au creux d'une vallée. Non loin de là, une voie ferrée o- passent, de temps en temps, des rapides, avec un halètement de cheval au galop. Et la nuit, étrangement claire. Le ciel...

  • Une maison sur la mer

    16 septembre 2009 ( #nouvelles )

    Ecrit à Croix de Vie, Un soir de la fin février Le soir tombait, avec son cortège de brouillard et de froid. Marion frissonna. Cinq heures... Julien n'allait pas tarder à rentrer. Peut-être... Il revenait de plus en plus tard, depuis quelques temps, cherchant...

  • Mauvais goût…

    19 septembre 2009 ( #critique littéraire )

    Un Amour de Swann : Voilà typiquement une œuvre qui fait le bonheur du professeur… tant qu’il n’essaie pas de communiquer son plaisir à ses élèves ! Je suis presque sûre que le comique intense dégagé par le salon Verdurin, et même par le personnage de...

  • "Anaximandre de Milet, ou la naissance de la pensée scientifique" de Carlo Rovelli (Dunod, 2009)

    22 septembre 2009 ( #critique littéraire )

    Il faut lire le petit livre que Carlo Rovelli - physicien et professeur à l'Université de la Méditerranée à Marseille - consacre à un auteur pré-socratique un peu oublié de nos jours, eclipsé en tous cas par d'autres, Parménide, Héraclite, ou Anaxagore...

  • La Chatte dans le caniveau.

    01 octobre 2009 ( #Chats d'ici et d'ailleurs )

    Ma très chère, Qui dira que l’on s’ennuie, au Mans, en plein mois d’août ? Je revenais le long de la rue Gambetta, chargé de ces livres qui font ma nourriture quotidienne - tu connais cette longue artère, dont un côté offre toujours au passant une ombre...

  • Pourquoi j'aime Le Mans

    06 octobre 2009 ( #Le Mans et la Sarthe )

    Pourquoi jaime Le Mans ? Pour sa douceur de vivre : c'est une ville moyenne, 165 000 habitants, ni trop grande, ni trop petite : on peut toute entière la parcourir à pied, bien que sa superficie soit égale à celle de Lyon ; Pour ses rivières paisibles,...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>