Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 15:59

Décidément, c'est aux scientifiques que l'on doit un magnifique renouveau des études classiques, et la renaissance de philosophes et savants grecs un peu oubliés. Après Carlo Rovelli, qui nous avait fait découvrir Anaximandre de Milet, c'est au tour de Pierre Brémaud, polytechnicien, diplômé de Berkeley et de Paris VI, professeur à Ulm, de nous faire connaître et apprécier Pythagore, dans un ouvrage qui vient de paraître aux éditions ellipses : Le dossier Pythagore (319 p). 

 

Nul grec ne fut plus souvent cité que Pythagore, et nul ne fut peut-être plus méconnu : fut-il le découvreur génial du carré de l'hypothénuse et du Nombre d'or, ou un chamane, pour ne pas dire un charlatan, qui défendait de manger des fèves, croyait en la réincarnation et se piquait de végérarisme ?

 

Hé bien, ma foi... les deux, mon capitaine !

 

Issu de l'orphisme, le pythagorisme s'exprima à travers les "acousmata", règles ou maximes souvent mystérieuses, de sens symbolique ; mais parmi celles-ci, bien malin qui pourrait dire celles qui proviennent de Pythagore lui-même, ou de ses disciples.

Mais Pythagore fut aussi un mathématicien : certes, le carré de l'hypothénuse était probablement déjà connu des Mésopotamiens ; mais il donna de ce résultat une démonstration géométrique convainquante. Certes, le nombre d'or (la proportion parfaite, la plus harmonieuse, en gros le rapport 5/8ème) donna lieu à nombre délucubrations : mais Pythagore en donna une définition mathématique satisfaisante.

 

Inspirateur d'un mouvement sectaire parfois quelque peu illuminé, Pythagore fut aussi l'inspirateur des esprits scientifiques et philosophiques les plus acérés, d'Empédocle à Platon, en passant par Kepler, Copernic et Newton. Pour cela, il mérite à la fois notre reconnaissance et notre intérêt.

Pierre Brémaud nous en dresse le portrait intellectuel, dans un ouvrage agréable, non dépourvu d'humour, et très bien documenté.

A lire absolument !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clovis simard 04/09/2011 13:12



Blog(fermaton.over-blog.com)No-10, THÉOREME de NEWTON.


COPERNIC EST LA CLAVICULE DROITE DE NEWTON.



Pierre Bremaud 15/02/2011 11:16



Apres plusieurs heures de travail, je suis arrive a diviser 9900 par 2, et je confirme que le resultat est bien 4950! Honte a Gauss! En tout cas, Monsieur Pinchon a rendu un grand service a
l'humanite en devoilant l'imposture de ce grand homme.


Pierre Bremaud



Didier Pinchon 11/11/2010 17:50



J'en suis persuadé également !



Didier Pinchon 11/11/2010 11:34



Oui ce livre est une excellente compilation pour qui souhaite s'intéresser davantage à Pythagore, aux mythes qui lui sont relatifs, et à l'histoire de ses idées.
Je note avec humour l'erreur arithmétique grossière qui attribue à Gauss le résultat que la somme des 99 premiers nombres entiers est égale à 4450, ce qui, tout génie précoce qui fût, lui eut
valu un zéro pointé ! (cf. pages 175-176). Mais enfin l'auteur du livre confirme, page 176 : "Avec n=99, on trouve donc, comme Gauss, 1/2 x (99 x 100) = 4450." Gag !
Ce livre est très stimulant et me conduit à approfondir certaines références, car je ne voudrais pas non me laisser entraîner dans des délires interprétatifs tels que ceux de l'auteur
du "Da Vinci Code", ce que ne fait pas d'ailleurs Pierre Brémaud.


 



Artemisia L 11/11/2010 17:15



Oups... Je n'avais même pas remarqué, tant je suis brillante en maths !... Cela fait 4950, n'est-ce pas ? Mais je préfère croire en une faute de frappe toute bête, de la part d'un brillantissime
mathématicien tel que Pierre Brémaud...


 



Présentation

  • : Le blog d Artemisia L
  • Le blog d Artemisia L
  • : littérature, réflexion, et aussi ce que j'aime : le Mans, Marseille... et les chats !
  • Contact

Recherche

Liens